Je vais m’auto-présenter dans le cadre d’ESPA’sens puisque j’en suis le reporter/photographe.

Comment ai-je débuté mon activité et qu’est-ce qui m’a poussé ou motivé d’aller dans ce domaine ?

Mon but :

Professionnellement :

Coppet

D’arriver à faire transparaître l’émotion, l’interrogation au travers de mes photos, que ce soit dans une image abstraite ou dans une photo portrait par exemple.

Laissez gambader mon imagination, saisir l’instant présent et pouvoir ensuite le découvrir plus intensément sur un tirage papier.

« Retranscrire photographiquement le contact visuel de mon esprit sur les sujets qui m’ont interpellés pour laisser l’esprit de « l’autre » retranscrire sa propre interprétation »

Passion :

Enorme, j’aime découvrir ce qui m’entoure, de fait mon appareil photo ou mon smartphone me laissent l’entière liberté de prendre des clichés à n’importe quel moment de la journée sur n’importe quel sujet.

Si un sujet est déterminé à l’avance avec mon client, le défi ou le challenge est d’arriver à répondre à nos attentes communes. Dès que nous y arrivons c’est le nirvana car les clichés deviennent harmonieux et parlent d’eux-mêmes.

Cursus :

Tout de ce qui est de plus simple et compliqué à la fois puisque j’ai suivi une Ecole de Commerce avec au final un Diplôme, suivi de 34 ans dans le monde de la finance. Donc rien à voir avec la photographie.

Parcours :

Autodidacte, j’ai commencé la photographie à 17 ans. Mon objectif était de prendre des photos sur différents sujets, simples et compliqués tant techniquement que visuellement. J’avais 2 boîtiers argentiques Pentax P30 et P20 avec moteurs, 4 objectifs, un flash, des filtres et un trépied.

Bien plus tard à côté de mon travail « ordinaire » je me suis lancé officiellement dans la photo et le reportage, principalement dans le sport, plus spécifiquement dans le tennis.

Grâce aux accréditations officielles médias j’ai eu le plaisir d’aller de courts en courts sur des événements de Coupe Davis, Master 1000, ATP et WTA tour, Challenger, Future et aussi Interclubs en Suisse.

J’ai eu 5 blogs qui traitaient sur les sujets de la vie conjoncturelle, la photo, la Hifi. Tous ont été alimentés pendant de nombreuses années.

Actuellement je me lance en tant que professionnel sans aucune barrière photographique, j’aime pratiquement tous les sujets, et si besoin est, l’ajout du reportage.

Réalisations :

Comme je le citais, la partie média tennistique était assurément un grand moment de bonheur, pouvoir côtoyer Roger Federer, Rafael Nadal, Venus Williams, Justine Henin et j’en passe.

L’architecture, la streetphoto, les mariages sont des sujets super intéressants, j’aime à les photographier, on en retrouve en partie sur mon site.

Je prends énormément de plaisir à photographier toute forme de sujet, mon Leica me donne un plaisir incroyable. Figer ces instants précieux, de pouvoir les voir sur des grands tirages « FineArt par exemple » me donne beaucoup de satisfaction puisque la qualité d’impression est superbe et apporte une très bonne fidélité des rendus.

Ma plus belle réalisation :

Pas facile car il y a tant de sujets traités (mon site).

Je dirai que pour la partie sportive c’est Roger Federer en finale à Monaco face à son plus grand rival Rafael Nadal.

Cette image en action donne un côté irréaliste de part le fait qu’il s’agit de la finale 2007 et qu’il est en pleine action mais son visage décontracté, son haut du corps en totale décontraction avec cet arrière plan donnent plutôt un côté « shooting ».

Pourquoi ESPA’sens :

Je rejoins totalement le concept novateur basé sur l’éthique métier, la passion, l’écoute du client et de son environnement. Rejoindre une communauté comme celle-ci est juste du bonheur car c’est l’être qui est au centre et non pas le faire. De plus ce concept, né par la vision de mon épouse ,Denise, colle exactement à mes convictions.

Article photo/reportage par Alexandre de Rougemont©

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *